Image indiquant qu'il y a un parking à proximitéParking

Croix du pont Crac’h

Auteurs

Patrimoine des Abers
L’association PATRIMOINE DES ABERS, à but non lucratif, oeuvre depuis 2006 pour recenser, inventorier, valoriser et faire connaître le patrimoine des communes de LANNILIS et…

Et si vous nous aidiez à compléter cette fiche ?

Vous avez des informations ou des documents sur le sujet ?
N'hésitez pas à les partager et contribuer à renseigner cette fiche !

Nous contacter

Quelques informations

Dessin : Y-P Castel

N°1107  dans l’atlas des croix et calvaires du Finistère.

Large croix pattée, crucifix en faible relief sur l’une des faces. granite. 1,70 m. Haut Moyen-Age.

La croix se trouve à l’entrée sud du fameux “pont gaulois” (comme on le voit souvent écrit sur les brochures touristiques) fait de larges dalles de pierre. En réalité ce “rehaussement de gué”, pas réellement un pont en fait, est bien plus récent comme l’a démontré Bernard Le Bec dans son étude à ce sujet.

Un pont initialement sans croix

Le Commandant Devoir relève l’observation suivante (p 152 de son ouvrage) :
« A l’extrémité sud de l’ouvrage, un bloc à formes arrondies et ne tenant pas au sous-sol montre une excavation parallélépipédique qui a pu recevoir le pied d’un repère lithique des hauteurs d’eau, dans le cas de submersion du tablier…» .

Le cliché ci-dessous est issu d’un document très rare, ”SERVICE VICINAL du FINISTERE- 1836 / 1936” (”les impressions MARC ALL Paris”) 145 pages, très faible tirage dédié aux autorités politiques départementales :

 

 

La croix est prétendûment “attestée par la Vie de saint Pol-Aurélien” (Voir COUFFON, Les “pagi” de la Domnonée au IXè siècle d’après les hagiographes, dans Mémoires de la Société d’histoire et d’archéologie de Bretagne, 1944, p. 3-5).

Pourtant cette photographie ancienne (1923 ?) montre une absence de croix. Seul le bloc de pierre (prêt à recevoir une croix ?) est bien là.

D’où provient cette croix dont le style rappelle le Haut Moyen-Age à Y-P Castel ? Nul ne le sait, le Cdt Devoir en 1923 dans son étude décrit lui aussi le lithique sans la croix, de même l’abbé Abgrall en 1902 n’en parle pas du tout. (Bulletin de la Société Archéologique du Finistère 1890 – p72)

Enfin, en ce qui concerne le support de la croix : l’étude de Bernard Le Bec sur le PONT – GRAC’H nous apprend qu’une borne de corvée située au Bergot, a son pied carré à l’exacte taille de ce lithique, “nous avons fait les mesures et possédons les preuves” dit-il. D’ailleurs la mesure indiquée sur cette borne ne correspond pas à la mesure dédiée à cette portion de route, (voir à ce propos l’étude effectuée par J. Loiselet) : 100 toises de travaux (200 m), ou d’entretien, correspondent par contre à la longueur du pont + le chemin menant au vicinal de Prat-Paol en Plouguerneau, dont la borne indique justement la responsabilité de l’entretien…

Il est donc très possible que ce lithique accueillait à l’origine cette borne de corvée et qu’on l’y a ensuite remplacée par une croix… peut-être pour conjurer cette appellation de “pont du Diable” ?

Un cliché ancien

Ce cliché semble lui aussi ignorer complètement la croix, si elle était présente. Source photographique : ‘‘Les Cahier de l’Iroise ”( Janvier-Mars 1991)

Maçonnée à l'époque moderne

La borne de corvée a été remplacée par une croix (provenance ?) à l’époque moderne : Cf le ciment pour combler la différence de taille entre le trou et le fût.

La croix en 2007

Accès rapide

Patrimoine bâti

Patrimoine maritime

Patrimoine naturel

Patrimoine immatériel

Espaces muséographiques

Abers patrimoine

Abers Patrimoine est un projet porté par l'office du tourisme du Pays des Abers

6 place de l'Europe
29880 Plouguerneau

Partenaires

Associations, communes du Pays des Abers

Contactez-nous

Confidentialité