Loc-Brévalaire

Présentation de la commune

Parmi les Plou, les Gui, les Lann de notre région, héritage des Bretons d’Outre-Manche, venus ici pour fuir les Angles et les Saxons, un nom différent : Loc (qui signifie lieu consacré, prieuré), et de plus, un exemple intéressant d’évolution : un simple lieu-dit de Plouvien d’abord, puis une trève, enfin une paroisse indépendante, et comme toutes les paroisses, une commune à la Révolution.

Aux Ve – VIe siècles, l’Armorique devint Bretagne par l’arrivée massive d’émigrés bretons venus du Pays de Galles et de Cornouailles britannique, fuyant les Angles et les Saxons. Le roi franc Childebert leur avait accordé le droit de s’installer dans les lieux les plus déserts de l’Armorique, occupés par les Osismes, les Coriosolithes et les Vénètes, tribus celtes qui peuplaient alors l’Armorique.

De nombreux moines ou abbés abordèrent à cette époque nos côtes, accompagnant leurs compatriotes… Ce fut le cas de Brévalaire et Sezny. Ils traversaient la Manche sur leurs bateaux légers de bois et de cuir, lestés par des pierres. Ainsi arrivèrent Brévalaire et Sezny. 

Ayant évangélisé les terres de Kerlouan, Brévalaire se retira, dit-on dans les terres et bâtit son ermitage dans un endroit pittoresque, près d’une source située en flanc de coteau, non loin de la rivière Aber-Ac’h et dans les limites du Plou créé par Yen (Plou-Yen, devenu aujourd’hui Plouvien). Ainsi naît Loc-Brévalaire qui n’est donc au départ qu’un lieu-dit de Plouvien.

Mais… en 1415, pour la première fois, ce qui va devenir Loc-Brévalaire se découvre un début d’indépendance, lorsque l’évêque de Léon, Alain de la Rue, originaire du lieu-dit Kernaëret profite du remaniement du centre paroissial de Plou-Yen pour extraire une section de 156 hectares et les donner à un frère prêtre.

Loc-Brévalaire devient alors une trève de Plou-Yen (une trève set une sorte de succursale de la paroisse, le desservant restant subordonné au recteur du lieu, ici Plouvien).

Loc-Brévalaire ne deviendra paroisse qu’au cours du XVIIe siècle. La date exacte n’est pas connue, mais cet évènement a dû se produire vers 1700.

A la Révolution (1790), toutes les paroisses deviennent communes. Pour Loc-Brévalaire, pas de difficultés pour ce passage.

Accès rapide

Patrimoine bâti

Patrimoine maritime

Patrimoine naturel

Patrimoine immatériel

Espaces muséographiques

Abers patrimoine

Abers Patrimoine est un projet porté par l'office du tourisme du Pays des Abers

6 place de l'Europe
29880 Plouguerneau

Partenaires

Associations, communes du Pays des Abers

Contactez-nous

Confidentialité