Coat-Méal

Présentation de la commune

Histoire

En 1179, le Comté de Léon est divisé en Vicomtés. La vicomté d’Hervé de Léon est divisée en trois Châtellenies, dont celle de Coat-Méal qui s’étend de l’Aber-Benoît à la mer et qui comprend les paroisses de Coat-Méal, Plouguin, Landunvez, Ploudalmézeau, Plourin, Tréglonou, Porspoder et Guipavas. De Coat-Méal dépend alors le Castel-Trémazan en Landunvez et le Castel-Huel.
En 1363, la Châtellenie de Coat-Méal est rattachée à la maison de Rohan (Vicomté de Landerneau). A partir de cette date, les biens de la Châtellenie de Coat-Méal changent plusieurs fois de mains et sont disloqués. Au milieu de ces transactions, Coat-Méal reste indépendante jusqu’à la Révolution.
Le territoire de la commune de Coat-Méal s’étend alors sur 43 hectares seulement, qui comprennent le bourg actuel et Castel-Huel. En 1830, se pose la question du maintien de la commune ou de sa disparition. C’est la loi du 24 juillet 1875 qui raffermit Coat-Méal, dans son existence menacée, en amputant en sa faveur la commune de Plouguin d’environ 1000 hectares, lui donnant sa configuration actuelle.

Sites et curiosités

L’église

L’église Notre-Dame-des-sept-douleurs comporte des éléments très anciens, des XIVe, XVe, XVIIe et XVIIIe siècles. Il s’agissait, à l’origine, d’une ancienne chapelle donnée en 1172 par le Vicomte Guyomar de Léon à l’abbaye de Daoulas, qui y établit un prieuré-cure. L’église est qualifiée dans un aveu de 8 septembre 1467 « d’église pastorale et priorale des sires de Léon ». Elle devint église paroissiale au XVIIe siècle.

Croix et calvaires

La commune est jalonnée de 10 calvaires et croix érigés pour sanctifier des lieux où se sont produits les événements du passé, notamment : Croas-ar-Vossen, à Kérascoët, qui commémore l’épidémie de peste au début du XVIlle siècle, Croas-an-Tantes, à l’angle des rues du Garo et de la Fontaine, la croix devant laquelle s’allument annuellement, les feux de joie traditionnels, la Croix de Castel-Huel…

Manoir de Kerascoët

Demeure seigneuriale datant du XVIe siècle.

Castel-Huel

Motte féodale qui date probablement de l’occupation romaine au Ier siècle après J. C., et qui devient fief de la Châtellenie de Coat-Méal jusqu’à la Révolution. A proximité de Castel-Huel, subsiste un tumulus, à Lesvem, qui date également de l’occupation romaine.

Accès rapide

Patrimoine bâti

Patrimoine maritime

Patrimoine naturel

Patrimoine immatériel

Espaces muséographiques

Abers patrimoine

Abers Patrimoine est un projet porté par l'office du tourisme du Pays des Abers

6 place de l'Europe
29880 Plouguerneau

Partenaires

Associations, communes du Pays des Abers

Contactez-nous

Confidentialité