Port de l’Aber Wrac’h

Port de l'Aberwrac'h, le port, 29870 Landéda - Situer

Auteurs

Office de tourisme du Pays des Abers
Le Pays des Abers va vous étonner sûrement, vous charmer nous l’espérons, vous conquérir sans doute, par la diversité de ses paysages. Une sortie en…

Le port de l’Aber Wrac’h occupe une place privilégiée à l’entrée de la Manche. Il se poste aux abords du chenal du Four, passage bien connu des navigateurs, entre l’archipel de Ouessant-Molène et le continent. Niché dans l’estuaire de l’Aber Wrac’h, il a toujours eu une position stratégique reconnue, et toute son histoire passée montre l’importance de ce site lors de son développement du cabotage commercial et lors des différents conflits militaires qui ont émaillé le passé.

Le phare de l’île Vierge permet facilement de le situer et le fort Cézon assure une fonction de sentinelle à son entrée.

Cet environnement maritime permet l’implantation et le développement d’activités de plaisance et de loisirs ainsi que d’activités exercées par les professionnels que sont les pêcheurs, ostréiculteurs, goémoniers.

Escale très fréquentée, le port de l’Aber Wrac’h accueille environ 5 000 bateaux par an. Il est équipé depuis 2007 d’infrastructures portuaires lui permettant d’accueillir 320 bateaux dont 270 aux pontons et de réaliser les opérations de carénage, manutentions, ravitaillements et maintenance.

La Palue

En 1887 lors de sa construction, le phare de la palue était au bord de l’eau, des remblais successifs l’en ont éloigné, lors de la création du bureau du port et du CVL (Centre de Voile et de Kayak de Landéda), et dernièrement le parking et le terre-plein lors de l’agrandissement du port en 2006.
Le « mur antichars » des allemands, qui existe encore, montre bien la limite de la plage dans les années 40, notamment au pied du phare de la palue.

Le petit train à l'Aber Wrac'h

La voie de chemin de fer a desservi Lannilis en 1894, mais ceux de Landéda ne pouvait qu’utiliser la charrette et il leur fallait 3 heures pour aller à Brest !
La voie n’a été prolongée qu’en 1900, avec une gare à Landéda. A l’Aber Wrac’h, une gare et ses annexes sont construites sur le port. On y trouve également un abri de locomotive et un dispositif pour faire demi-tour. Pour les passagers le confort était amélioré mais le trajet vers Brest durait encore 2 heures pour 35 km de voies.

Du coup, le train se chargea de tout : le goémon, les petits choux pour le Léon, les produits de l’usine chimique, les crustacés, et les patates (pommes de terre). D’où son nom de « train patate », ingrédient principal sur ses autres lignes. Les « petits choux » étaient une spécialité de Landéda, très appréciée dans la région. En fait ce sont des pousses de choux, germés précocement grâce au climat local très doux . Maintenant les serres suffisent à les produire industriellement.

Ce petit train a circulé jusqu’en 1935 où il a été remplacé par un service de cars plus souple et plus rapide car plus direct. Il empruntait le trajet du ruisseau arrivant du château de Tromenec à Saint Antoine.

En 1941 les allemands ont relancé l’utilisation du train pour transporter les matériaux et armements des blockhaus, et la nourriture de leurs occupants. Ils ont même ajouté une dérivation pour s’approcher de la pointe de la presqu’ile de Landéda; jusqu’à l’emplacement de l’ancien Télégraphe (quartier de Menez a Godez)

La gare était sur le port, là où se trouve l’UCPA actuellement.

Accès rapide

Patrimoine bâti

Patrimoine maritime

Patrimoine naturel

Patrimoine immatériel

Espaces muséographiques

Abers patrimoine

Abers Patrimoine est un projet porté par l'office du tourisme du Pays des Abers

6 place de l'Europe
29880 Plouguerneau

Partenaires

Associations, communes du Pays des Abers

Contactez-nous

Confidentialité