Image indiquant qu'il y a un parking à proximitéParking

La légende du Pont du Diable

Pour l’aspect historique, consulter cette page (cliquer ici).

Auteurs

Patrimoine des Abers
L’association PATRIMOINE DES ABERS, à but non lucratif, oeuvre depuis 2006 pour recenser, inventorier, valoriser et faire connaître le patrimoine des communes de LANNILIS et…

Légendes et folklore...

Des “ponts du diable” il en existe à travers toute l’Europe. Nés, en général, aux alentours du XIVème siècle, ils sont tous accompagnés d’une légende. Elles ont toutes le même fil conducteur, un meunier fatigué, un diable cupide et un chat innocent. Le récit du Pont Krac’h ne déroge pas à la règle. Cette farce où se mêlent réel et merveilleux a encore de belles nuits à proposer aux jeunes venant s’égarer près de ce pont, à condition qu’ils ne tombent pas nez à nez avec le malin…

De nos jours encore, certains se plaisent à raconter que si des hommes viennent à tomber du pont, ce n’est pas parce qu’ils sont ivres, mais parce que le diable pour se venger les aura bousculés…

Folklore local : une histoire parue dans le « Cahier de Landéda » n°6 (p24-27) mentionne comment le Dr Augustin n’eut pas peur de franchir ce “pont maudit” pour aller plus vite sauver un jeune patient. Histoire sans doute issue du livre “Mort d’un médecin” de Georges DESSE (1957), qui invente cette histoire.

La légende la plus connue

Il était une fois un meunier des bords de l’Aber Wrac’h, au village de Prad-Paol, qui se lamentait de devoir faire un long détour de trois kilomètres pour livrer sa farine dans les rivages de l’autre rive, en Lannilis. Le diable lui apparut et fit un pacte avec lui : “je construirai un pont en une nuit, si tu conviens que la première âme qui passerait sur ce pont m’appartienne”. Le meunier se mit d’accord avec le malin, qui se mit aussitôt à l’ouvrage, du crépuscule à l’aube.

De grand matin quelle ne fut pas la surprise de notre meunier, en voyant le pont construit, le diable s’affairant sur son œuvre et y mettant la dernière main, à grands coups de marteau pour consolider les roches. Le meunier chargea sur ses épaules un gros sac de farine, et se souvenant du contrat de la veille, y enferma aussi son chat. Le voici à l’entrée du pont. A l’autre bout, le diable, l’apercevant, se frotte les mains de satisfaction. “L’âme du meunier est à moi” se dit-il…

Le meunier s’avance, à pas pesants. Au milieu du pont, il s’arrête, faisant mine de se reposer, il dénoue alors son sac, le chat s’en échappe et file droit en direction du diable, qui, furieux, lance par-dessus ses épaules le marteau qu’il tenait encore à la main. Ce marteau (morzol an diaoul) est venu se planter sur le talus en bordure de la route de Lannilis à Lesneven.

Une autre version, peu connue, de la légende

Jusqu’à l’âge de huit ou neuf ans, je dormais avec mon grand-père, qui était aveugle, dans un lit clos. Il me racontait beaucoup d’histoire, parmi lesquelles j’ai retenu la légende du Pont du Diable sur l’Aber Wrac’h, que beaucoup de gens empruntaient pour se rendre à Lannilis.

Le diable offrit donc de construire un pont en pierre avec l’intention de s’approprier l’âme de la première personne qui passerait sur ce pont. Lorsque le pont commença à prendre de la hauteur, le diable demanda à être payé. Saint Pol Aurélien, le voisin de Prad Paol, envoya un chat de l’autre côté, celui-ci revint au logis en traversant le pont. Saint Pol l’offrit alors au diable, qui, furieux, ordonna à ses aides de laisser leur tas de roches là où ils se trouvaient. C’est pour cette raison, bien sûr, qu’il y a beaucoup de roches dans les champs de plusieurs villages voisins… Il est vrai aussi qu’en raison des marées, le Pont du Diable aurait rendu plus de services s’il avait été plus haut !

J.S.

Illustration artistique

En juin 2010, une école de Lannilis (?) a offert aux automobilistes arrivant en haut du lieu-dit Tariec une belle illustration de la légende.

Accès rapide

Patrimoine bâti

Patrimoine maritime

Patrimoine naturel

Patrimoine immatériel

Espaces muséographiques

Abers patrimoine

Abers Patrimoine est un projet porté par l'office du tourisme du Pays des Abers

6 place de l'Europe
29880 Plouguerneau

Partenaires

Associations, communes du Pays des Abers

Contactez-nous

Confidentialité