Sémaphore du port de l’Aber Wrac’h

Port de l'Aber Wrac'h - Situer

Auteurs

Office de tourisme du Pays des Abers
Le Pays des Abers va vous étonner sûrement, vous charmer nous l’espérons, vous conquérir sans doute, par la diversité de ses paysages. Une sortie en…

Situé au dessus du port, le sémaphore est implanté sur un site exceptionnel de par sa vue sur l’entrée de l’Aber-Wrac’h. Construit en 1861, il était auparavant doté d’une plateforme destinée au déplacement d’un projecteur.

Il a aujourd’hui perdu sa fonction originelle, mais restauré par la municipalité, il sert maintenant de centre culturel où sont présentées des expositions.

Le sémaphore de l’Aber-Wrac’h assurait autrefois la surveillance et la communication pour les bateaux croisant au large de la côte. Propriété de la mairie et géré par une association dédiée, il symbolise à merveille le mouvement de conversion qui a transformé de nombreux éléments patrimoniaux en espaces culturels valorisés et préservés, vecteurs d’animations centraux dans la vie locale. Le sémaphore accueille de nombreux événements, expositions et conférences, et constitue un lieu de détente idéal pour décompresser face à un panorama exceptionnel.

Pour assurer la surveillance et la communication des bateaux croisant au large de la côte, un sémaphore fut construit en 1861, sur les hauteurs de l’Aber-Wrac’h. La mission de sécurité des deux guetteurs prenait fin dès l’allumage du phare de l’île Vierge (1845) à la tombée de la nuit et reprenait le matin dès son extinction. Les deux points de guet sur la mer étaient complémentaires et bien des drames ont été évités grâce à ces gens dévoués au monde maritime. Construit sur un modèle architectural similaire aux autres sémaphores, il assurait la communication avec les navires au moyen de signaux optiques grâce au mât situé sur le toit du sémaphore et les pavillons du mât à l’extérieur mais également avec les sémaphores voisins et le commandement de Brest (utilisation du Morse, suivie du télex et de la radio puis de la technologie du radar).

Le sémaphore avait également la fonction de déclencher les alertes auprès des sauveteurs en mer en cas de naufrage. Les guetteurs alertaient les sauveteurs par un coup de canon à blanc dans les premières décennies.
Puis une sirène sur le pignon fut installée, afin d’éviter aux vitres des maisons proches de subir des bris fréquents causés par les coups de canon à blanc. Dès la mise à l’eau du premier canot tous temps et l’invention de la radio VHF, le guetteur libre du service de guet descendait avec son vélo pour venir occuper la place du radio à bord du canot.

Le sémaphore est considéré comme un élément essentiel à la vie et au développement de la commune dont l’activité principale est maritime. La surveillance assurée par les guetteurs du sémaphore rassurait tous les utilisateurs de la mer. Le sémaphore permettait également de donner, grâce à son mat, les signaux météo, ce qui avertissaient les bateaux d’éventuels dangers. Les bassiers (ramasseurs de coquillages à marée basse) et les goémoniers profitaient également de la présence de ces signaux.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les allemands ont installé une batterie anti-aérienne au sémaphore. Les artilleurs allemands étaient logés au château de Lascamps.

Au début des années 1980, le sémaphore de l’Aber Wrac’h cesse officiellement de fonctionner au profit d’un nouveau sémaphore construit à Brignogan. En effet, à la suite du drame de l’Amoco-Cadiz en 1978, le rail d’Ouessant est éloigné de la côte afin de sécuriser un passage maritime très fréquenté. Brignogan apparaît alors comme mieux placé que l’Aber Wrac’h sur la côte pour surveiller les bateaux au large. Il est donc décidé de construire un sémaphore à Brignogan, rendant celui de l’Aber Wrac’h obsolète dans sa fonction première.

Il a été désarmé en 1986 et racheté par la mairie de Landéda, consciente du potentiel exceptionnel du lieu. Le sémaphore est aujourd’hui géré par une association.

(source: Landéda.fr)

Accès rapide

Patrimoine bâti

Patrimoine maritime

Patrimoine naturel

Patrimoine immatériel

Espaces muséographiques

Abers patrimoine

Abers Patrimoine est un projet porté par l'office du tourisme du Pays des Abers

6 place de l'Europe
29880 Plouguerneau

Partenaires

Associations, communes du Pays des Abers

Contactez-nous

Confidentialité