L’Ile aux Américains/Enez Terc’h

Auteurs

Office de tourisme du Pays des Abers
Le Pays des Abers va vous étonner sûrement, vous charmer nous l’espérons, vous conquérir sans doute, par la diversité de ses paysages. Une sortie en…

L’Ile aux Américains / Enez Terc’h

Enez-Terc’h, plus connue localement sous le nom d’île aux américains, cette île d’une superficie de 12,7 hectares est accessible à marée basse à partir de Kerazan (Lilia).  L’île a été le lieu retenu, dans le cadre de la Première guerre mondiale, par l’armée américaine pour l’installation d’une base d’hydravions. Un camp a été installé avec 53 officiers et 485 marins et treize hydravions déployés en vue de faire la surveillance des côtes et d’attaquer les U-Boat allemands nombreux dans les parages.
Deux cales de mise à l’eau des hydravions ont été construites à cette occasion et existe encore aujourd’hui

Le site a été proposé aux anglais en 1917. Ils ne l’ont pas retenu. Les américains s’y installent dès janvier 1918. Sur l’île, ils construisent un campement de barques en bois, toiles, fibrociment destiné à accueillir 477 hommes de troupe et 40 officiers. Le camp est autonome. Il comprend une réserve d’eau, une centrale TSF électrique, etc…

Les hydravions (appareils à coque) y sont au nombre de 19 à la fin de l’année 1918. Ils restent la plupart du temps sur le plan d’eau en bouée. Deux cales ont été construites pour tracter ces hydravions hors de l’eau. C’est à l’aide de chariots se déplaçant sur les rails que les appareils sont acheminés jusqu’aux 2 hangars qui ont été montés au bord de la grève pour réparation et entretien.

Les installations ont été réalisées par le Génie Américain venant du Brest. Quelques habitants de Plouguerneau ont participé aux travaux en tant que charroyeurs de pierres, avec chevaux et charrettes.

La base de Enez Terc’h avait pour mission la protection des convois alliés contre les mines et les sous-marins allemands. Elle sera peu opérationnelle, le premier vol en mission n’ayant eu lieu que le 20 octobre 1918, quelques semaines avant l’armistice.

A la fin de la guerre, la base sera démontée par les américains et certains éléments vendus sur place.

Les Anciens se souviennent : “ J’accompagnais mon père qui se rendait tous les jours avec sa charrette à Enez Terc’h de Saint-Laurent. Il fallait y arriver lorsque la mer était basse. Les soldats nous sonnaient du chocolat, du chewing-gum.. Un jour notre cheval est retourné à la nage sur le continent. Il n’aimait sans doute pas le cow-boy..!” Joseph Kervella, Saint-Laurent)

Accès rapide

Patrimoine bâti

Patrimoine maritime

Patrimoine naturel

Patrimoine immatériel

Espaces muséographiques

Abers patrimoine

Abers Patrimoine est un projet porté par l'office du tourisme du Pays des Abers

6 place de l'Europe
29880 Plouguerneau

Partenaires

Associations, communes du Pays des Abers

Contactez-nous

Confidentialité