Chapelle Sainte-Anne

Enez-Cadec - Situer

Auteurs

Office de tourisme du Pays des Abers
Le Pays des Abers va vous étonner sûrement, vous charmer nous l’espérons, vous conquérir sans doute, par la diversité de ses paysages. Une sortie en…

La chapelle Sainte-Anne (XVIe siècle), chapelle dite ” d’Enez Cadec” dépendait du manoir dont subsiste encore un beau bâtiment ancien. Non loin d’ici passait une voie romaine qui d’Anteren se dirigeait vers le Corréjou.

Chapelle domestique du manoir d’Enez-Cadec, encore appelé ar C’hoz Maner, le vieux Manoir, dont il reste quelques éléments anciens (XVe siècle) intégrés à un bâtiment plus récent. La chapelle abrite deux belles statues anciennes de la Vierge à l’enfant et de Sainte Anne, ainsi que des vitraux modernes de P. Le Bihan.

Edifice rectangulaire du XVIème siècle, comme beaucoup d’endroits en Bretagne, cette chapelle Saint Anne a été bâtie dans un endroit marécageux.

A voir dans la chapelle

Les statues

Saint Anne ayant devant elle la Sainte Vierge agenouillée et les mains jointes. Vierge-Mère hanchée portant l’Enfant Jésus qui écarte de la main le manteau de sa mère.

Les vitraux

Vitraux modernes de J.P. Le Bihan.

Saint Anne

Un peu partout en Irlande les montagnes portent le nom d’une bonne déesse, Ana, la terre mère. D’Ana, signe de bonté et de richesse pour la terre, les Bretons ont fait la grand-mère de Jésus et leur grand-mère, et ainsi la famille de Jésus est devenue proche.

Le 25 juillet 1624, au milieu d’une grande lumière, Nicolasic voit une belle dame:

Yvon Nicolasic, dit-elle, n’ayez pas peur; je suis Anne, la mère de Marie. Dites à votre recteur qu’il y avait autrefois, avant qu’existât ce village, dans le champ appelé “Parc ar Bosennou” (le champ des bosses), une chapelle bâtie en mon honneur. Il y a 924 ans et six mois qu’elle est tombée en ruines : je désire qu’elle soit rebâtie, vous vous en soucierez; Dieu veut que je sois de nouveau honorée en ce lieu.

Cette chapelle, en ruines en 700, remontait probablement aux premier temps de la christianisation en Bretagne: on avait christianisé les bosses d’Ana. La statue de Sainte Anne fut retrouvée le 8 mars 1625. Le grand pardon de Saint-Anne-d’Auray était né.

A Saint-Anne-la-Palue, il semble qu’il y ait eu un temple consacré à la déesse mère. Ce qui est certain en tout cas, c’est que le chemin qui mène à la mère s’appelle “Santez Anna Gollet“. Une première chapelle y aurait été construite faisant d’Anne la véritable grand-mère des Bretons. Cette chapelle aurait, d’après la légende, été enfouie sous les sables peu après la mort de Saint Corentin. Une autre chapelle fut bâtie à peu près à l’endroit où fut construite au XXème siècle la chapelle actuelle.

C’est ainsi qu’à travers les siècles s’est profondément ancré dans notre cœur le fait qu’Anne soit notre grand-mère, et qu’elle soit de chez nous. Ceci est tellement vrai qu’un directeur de pèlerinages en Terre Sainte a raconté l’étonnement de certains Bretons devant l’église Saint-Anne à Jérusalem: “Sainte Anne serait aussi de Palestine !”

Accès rapide

Patrimoine bâti

Patrimoine maritime

Patrimoine naturel

Patrimoine immatériel

Espaces muséographiques

Abers patrimoine

Abers Patrimoine est un projet porté par l'office du tourisme du Pays des Abers

6 place de l'Europe
29880 Plouguerneau

Partenaires

Associations, communes du Pays des Abers

Contactez-nous

Confidentialité