Île Guennioc

Lilia - Situer

Auteurs

Patrimoine des Abers
L’association PATRIMOINE DES ABERS, à but non lucratif, oeuvre depuis 2006 pour recenser, inventorier, valoriser et faire connaître le patrimoine des communes de LANNILIS et…

Les îles de Landéda

Ile sans relief garnie d’un peu de terre, faisant 395 m de long, du N.N.O au S.S.E, et 160 m au plus large. L’île présente un intérêt exceptionnel dans la connaissance de nombreux monuments mégalithiques: tombes à couloir, ect …
L’île Guennioc n’a pas toujours été une île. En effet, à l’origine elle est rattachée au continent. Elle abrite aujourd’hui des vestiges datant du néolithique au Moyen-Age, soit plus de 10 000 ans d’histoire. Des campagnes de fouilles archéologiques ont été menées sur l’île et ont permis de démontrer une occupation à l’Age de Fer par quelques familles. Ces familles ont édifié au moins huit bâtiments tels que des cairns, des habitations et des enclos. Les traces de ces bâtiments sont encore visibles aujourd’hui sur l’île.

Ces vestiges attestent d’un mode vie déjà centré sur l’élevage. Par ailleurs, le dolmen du cairn de l’île Guennioc contient environ 10 m3 de coquilles. Il apparaît donc qu’en plus de l’élevage, les habitants de cette île pratiquaient déjà à l’Age de Fer, la pêche et le ramassage de coquillages.

Les conditions climatiques et notamment la montée du niveau de la mer, précipite l’abandon de cette terre qui devient alors une île. En effet, l’accès des populations à l’île est alors rendu très compliqué.
Le lieu sera cependant réinvesti au Moyen-Age par des Bretons qui y construiront des habitations autour d’un enclos circulaire.
L’île fût également fréquentée durant la Seconde Guerre mondiale. Elle servait de point de transfert pour les aviateurs et marins anglais. Ils étaient acheminés par les résistants locaux sur l’île une fois la nuit tombée et remis à des embarcations rapides anglaises pour regagner l’Angleterre.
 
Coordonnées géographiques :  48°36’2.08″N    4°38’10.30″W
 
La première mention officielle des vestiges de l’île est due au commandant A. Devoir qui en 1914 y avait signalé un tumulus.
Pendant l’Occupation, l’île fut souvent le point de transfert où des aviateurs et marins alliés étaient remis à une vedette rapide anglaise par la résistance locale. Les courageux résistants s’y rendaient régulièrement, de nuit et sans bruit car sortir après le coucher du soleil était interdit, afin de vérifier si du matériel avait été débarqué par les anglais. Les tentatives échouaient souvent en raison du mauvais temps, mais le 4 avril 1943 par exemple, pas moins de 12 containers furent dissimulés parmi les rochers de l’île par les anglais !

(toute l’histoire, en détail, sur notre site)
stele_musee_penmarch stele_anthropo_Guennioc_small stele_anthropomorphe5

stèle de la sépulture C du cairn III

(musée de Penmarc’h)

dessin de René LE VERGE † livre “Préhistoire de la Bretagne”

(P.R Giot, J. L’Helgouach et J.L Monnier)


L’île n’est recouverte sur ses versants exposés aux embruns que d’une pelouse rase, dont les touffes ont à la longue formé un sol par un processus d’humidification presque « tourbeuse » des coussins pouvant atteindre un mètre d’épaisseur.

Accès rapide

Patrimoine bâti

Patrimoine maritime

Patrimoine naturel

Patrimoine immatériel

Espaces muséographiques

Abers patrimoine

Abers Patrimoine est un projet porté par l'office du tourisme du Pays des Abers

6 place de l'Europe
29880 Plouguerneau

Partenaires

Associations, communes du Pays des Abers

Contactez-nous

Confidentialité