Motte Féodale de Leskelen

Leskelen, 29860 Plabennec - Situer

Motte féodale de Leskelen
Leskelen
29860 Plabennec

02 98 04 05 43

Site naturel en accès libre

Auteurs

Office de tourisme du Pays des Abers
Le Pays des Abers va vous étonner sûrement, vous charmer nous l’espérons, vous conquérir sans doute, par la diversité de ses paysages. Une sortie en…

Qu'est-ce qu'une motte ?

C’est une demeure construite sur “une colline” de terre rapportée, entourée d’un fossé et d’une palissade de bois. C’est un lieu de défense. Ces mottes sont nombreuses en Bretagne.

Leskelen

Lez signifie “enceinte fortifiée”. Kelen veut dire “houx”.

Leskelen se trouve dans le Nord-Finistère sur la commune de Plabennec (à une vingtaine de kilomètre de Brest) dont le saint patron est saint Tenenan.

Son histoire s’étend sur de longs siècles : du VI – VIIème au XVIème siècle.

Vers le VIIème – VIIIème siècle, saint Tenenan quitte la Grande Bretagne pour l’Armorique. Venu en Léon par l’Elorn, il s’enfonce dans la forêt, défriche un endroit appelé aujourd’hui Leskelen. Il y bâtit “maison” et chapelle, faites de bois et d’argile.

Dans la partie fouillée du site de Leskelen, la chapelle la plus ancienne, en pierres, date d’avant le XIème siècle. Elle fut brûlée par les Normands. Une paroisse du Léon porte le nom de saint Tenenan, sous la forme ancienne Saint-Thonan, paroisse proche de Leskelen.

Bien avant Ténénan, les alentours furent peuplés, dit-on, dès le Néolithique, c’est-à-dire il y a 5 000 ans. Les Celtes aussi ont laissé des vestiges à proximité. Puis à l’époque gallo-romaine, une villa et un camp fortifié y furent construits. Vers 600, Thonan ou Ténénan fonde ici son ermitage dont le développement permet au IXème siècle la construction d’une église en pierres. Vers 960, les Vikings pillent et brûlent le site. Au XIème siècle, une motte est construite, avec des fortifications en bois, dominant la basse-cour, c’est-à-dire les restes du village.

Installée à 94 mètres d’altitude sur un des points culminant du plateau du Léon, entre la commune de Plabennec et de Kersaint-Plabennec, à proximité d’un tumulus, d’un habitat gaulois et d’une villa romaine, le site féodal de Lesquelen ou Castel Saint Ténénan, concentre les vestiges d’une occupation s’étendant de l’époque gallo-romaine au XVIIIe siècle. Ce site entouré de talus et de douves en grande partie comblées, comprend trois parties:

  • les restes d’un village, c’était la basse-cour
  • un enclos paroissial avec les ruines de trois chapelles superposées se succédant du Xème au XVIème siècle et un calvaire Renaissance
  • le joyau du site est la motte féodale fort bien conservée construite au XIème siècle pour protéger l’oratoire et le monastère des agresseurs nordiques

D’ailleurs les Normands auraient attaqué et incendié Leskelen vers 960. C’est ensuite au Xème siècle que la motte fut consolidée, réhaussée et surmontée d’un donjon en bois. C’est la fin des invasions normandes sur la terre de Léon.

Au XIIème siècle de nouveaux travaux améliorèrent encore le castel: dalles en granit sur les flanc, creusement des douves, construction d’un rempart de granit, d’un pont-levis, d’un four … et surtout remplacement du donjon en bois par un donjon en pierres avec un grande salle et une cuisine. Avant les châteaux fort, c’est un bel exemple des premières défenses de l’époque féodale où la société, organisée en villages et en fiefs, dépend d’un seigneur qui assure sa protection. Le donjon était aussi la maison du Seigneur de Lesquelen, elle avait donc un four, une meule à grains, une salle souterraine servant de cave, sans doute un cabinet d’aisance.

Vers la fin du XIVe siècle le Seigneur de Lesquelen délaisse le sommet de la motte comme lieu d’habitation pour une demeure plus spacieuse dans la basse-cour puis vers la fin du XVIème, les successeurs se bâtissent un petit manoir plus confortable près du village de la Salle. Mais la chapelle de Leskelen continua d’être un lieu de culte jusqu’au début du XIXème siècle avant de servir, comme le donjon, de carrière pour les fermes des environs.

 

Accès rapide

Patrimoine bâti

Patrimoine maritime

Patrimoine naturel

Patrimoine immatériel

Espaces muséographiques

Abers patrimoine

Abers Patrimoine est un projet porté par l'office du tourisme du Pays des Abers

6 place de l'Europe
29880 Plouguerneau

Partenaires

Associations, communes du Pays des Abers

Contactez-nous

Confidentialité